Remerciement à la suite de la conférence sur les différences intergénérationelles

J’ai assisté à la conférence qu’Antonia Bachero et de Pierre Trivero ont donné il y a deux ans à St-Maurice et je l’ai beaucoup aimée. Je n’ai pas vu le temps passer, j’ai compris pas mal de choses et me suis revue dans beaucoup de situations. J’ai beaucoup apprécié car je suis sortie de cette conférence le cœur et l’esprit plus léger, … comment dire, ils ont mis des mots et des ressources sur certaines situations que j’ai vécues et cela m’a fait du bien. Ils ont donné beaucoup de pistes que je vais tester avec mes grands et mon petit, je me réjouis.
A.S.

A l'époque, ces conférences m'auraient certainement aidées à y voir plus clair

Il y a quelques années, j’ai été  dans la tourmente de l’adolescence avec ma fille ainée,  et je me suis sentie perdue. Je ne savais pas où m’adresser, alors je suis  allée chercher de l’aide auprès de psy pour ne pas sombrer. Et même si cette professionnelle m’a offert un espace de parole qui m’a aidé et qui a évité que mon burn out ne se transforme en dépression de longue durée,  elle ne m’a  pas apporté grand-chose sur la compréhension de ce qui se jouait, et n’a donc pas pu me donner des outils concrets pour réagir à la situation. Pour elle, ma fille ne se droguait pas, ne se prostituait pas, donc tout ce que je vivais était plus ou moins normal...  Moi, je savais que ma fille était en danger, et que rien de ce qui se vivait n’était banal ou anodin. Heureusement, une enseignante qu’elle aimait beaucoup lui a conseillé une psy scolaire, (qui s’est révélée excellente et a mis en évidence une dépression chez ma fille avec un risque de mise en danger),  puis un camp  sportif d’une organisation catholique, et enfin le soutien et la prière de nombreux amis ont permis que ni elle, ni moi, ni le reste de la famille, soyons entrainé sur un chemin de non retour... Mais tout cela laisse des marques, et  j’avoue qu’encore aujourd’hui, je reste très perplexe et sans réponse face à ce qui s’est passé.  Je viendrai donc avec plaisir à vos conférences.
A l’époque, j’aurais vraiment aimé avoir une possibilité de comprendre et de découvrir d’autres façon de faire, mais sans culpabilisation et dans le respect de mes valeurs, car on est souvent aussi perdu et en souffrance que nos enfants dans ces moments là. Et en plus, on doit garder le cap pour les autre  enfants....ce qui est un exercice d’équilibrisme....
Une maman qui désire rester anonyme par respect pour son enfant.