L’envers du décor digital

Désabusée par deux guerres mondiales destructrices, notre civilisation occidentale s’est mise en quête du bien-être et du bonheur au 20e siècle. Répondant à cette attente, le secteur économique a multiplié l’offre et fait croître la tendance de façon exponentielle. Notre époque est désormais qualifiée de siècle du divertissement. Nous nous retrouvons en 2023 avec les fabuleux outils que sont internet, les réseaux sociaux, l’intelligence artificielle et avec tous les appareils pour les exploiter.

Notre conférencier du 16 novembre, Niels Weber, déclarait « ce n’est pas l’écran qui pose problème, mais l’absence d’autre chose » et il nous a rappelé que le cerveau de nos enfants n’a pas encore les facultés pour résister à la puissante attractivité des contenus digitaux. C’est pourquoi il est utile et nécessaire que les adultes délimitent leur utilisation avec conviction. Car « le besoin de posséder un smartphone est celui de l’adulte et pas de l’enfant » précisait-il !

Dans l’Écho du mois d’août, nous avons introduit et décortiqué notre relation aux médias numériques. Dans cette nouvelle édition, nous entrons dans les coulisses plus sombres de cet univers – un espace qui ne devrait pas être accessible aux mineurs – où se pratiquent la cyberpornographie, l’extorsion d’argent et le harcèlement.

Nous aimerions pouvoir affirmer que le nombre de jeunes piégés dans ces labyrinthes destructeurs est marginal, mais notre expérience et celle de plusieurs organisations spécialisées démontrent le contraire. Le phénomène est inquiétant et les adultes semblent à priori dans l’incapacité de le maîtriser. Nous souhaitons à la fois protéger nos enfants de ces dangers tout en aspirant à préserver la liberté individuelle, chèrement acquise il y a quelques décennies. La sociologie contemporaine nomme clairement une tension entre le besoin de sécurité, nécessaire à la cohabitation entre êtres humains, et la sauvegarde de nos libertés. Les luttes partisanes pour l’une ou l’autre de ces tendances fragilisent-elles le développement de la jeunesse ?

Quoiqu’il en soit, nous espérons que ce numéro vous permettra d’enrichir votre réflexion et vous donnera quelques outils ou l’envie d’aller en chercher. Nous vous souhaitons une agréable lecture et de joyeuses fêtes de fin d’année.

 

André Burgdorfer, Directeur

 

L'ECHO de la fontanelle

Écho n° 67/Médias numériques, entre amour et haine picture_as_pdf

Écho n° 66/La gestion des écrans, thématique inépuisable picture_as_pdf

Écho n° 65/Genre masculin, qui suis-je en 2022 picture_as_pdf

Écho n° 64/Réflexion sur la masculinité picture_as_pdf

Écho n° 63/Face à une situation d’abus sexuel picture_as_pdf

Écho n° 62/20 ans du Foyer filles, partage d’expériences picture_as_pdf

Écho n° 61/Justice traditionnelle et/ou restaurative picture_as_pdf

Écho n° 60/L’accueil aux foyers en période Covid picture_as_pdf

Écho n° 59/Adopter une approche holistique de la santé picture_as_pdf

Écho n° 58/Alimentation et maladies mentales picture_as_pdf

Écho n° 57/S’adapter à la génération « moi je » picture_as_pdf

Écho n° 56/La famille 3.0, point de situation picture_as_pdf

Écho n° 55/Soutien aux familles en difficulté picture_as_pdf

Écho n° 54/Cycle de conférences pour le 30e anniversaire de La Fontanelle picture_as_pdf

Écho n° 53/Partage de connaissances à l’occasion du 30e anniversaire picture_as_pdf

Écho n° 52/Troubles du comportement et médication picture_as_pdf

Écho n° 51/S’adapter à la nouvelle génération picture_as_pdf

Écho n° 50/Mieux comprendre la nouvelle génération picture_as_pdf

Écho n° 49/Quels rôles jouent les fêtes traditionnelles picture_as_pdf

Écho n° 48/Les tracas du tabac picture_as_pdf

Écho n° 47/Les étapes de l’insertion picture_as_pdf

Écho n° 46/Éducation et psychiatrie picture_as_pdf

Écho n° 45/Rôle des aventures éducatives picture_as_pdf

Écho n° 44/Coup de projecteur sur la jeunesse d’hier et de demain picture_as_pdf

Écho n° 43/La vie aux foyers, témoignages picture_as_pdf