Quelle image ou quel mot te vient à l’esprit à l’évocation de La Fontanelle ?

Le challenge et la recherche de soi, de qui on est vraiment, qui ont pourrait être, de quoi on est capable, la conscience de soi aussi. Et la Norvège, les paysages que j’ai vus avec tous ces voyages.

Quelle image ou quel mot te vient à l’esprit à l’évocation de La Fontanelle ?
Aide ! Les éducateurs m’ont aidé à passer des étapes pas faciles pour moi. La Fontanelle, c’est comme une famille. On te met en confiance, on est là pour toi, on t’écoute, on te conseille, on t’aide à avancer.

Quelle image ou quel mot te vient à l’esprit à l’évocation de La Fontanelle ?

Mot: Sécurité Image: un soleil, parce que je m’y sens bien, je me sens vivante, importante.

De quelle façon ton placement a-t-il influencé le cours de ta vie ?

Ca m’a fait prendre de la conscience, j’ai développé de la discipline, appris à prendre soin de soi, à faire les choses « je peux le faire », le dialogue, l’échange, la capacité de cohabiter, la patience.

Quelle image ou quel mot te vient à l’esprit à l’évocation de La Fontanelle ? 
Anne-Marie ! C’est la première personne que j’ai rencontrée et elle est super imposante ! La Fontanelle sans elle ne serait pas du tout pareil.

Quelle image ou quel mot te vient à l’esprit à l’évocation de La Fontanelle ?
Un mot c’est : Expérience ! Au début, on ne sait pas trop si ce qui nous attend sera bon ou mauvais. J’ai vraiment beaucoup découvert et appris à la Fontanelle. Pour ma part, l’expérience a été plutôt bonne.

Le foyer organise un suivi très sérieux durant le placement

Que Julia* soit à La Fontanelle est un soulagement pour moi. C’était devenu vraiment très dur. Tant l’endroit que le cadre imposé aux filles m’ont plu à La Fontanelle. Ma fille est encore en pleine révolte, mais après 5 mois, je remarque déjà des changements chez elle, même si elle le nie. Je la trouve beaucoup plus épanouie.

De la structure hospitalière à l'institution éducative, trajectoire.

Céline, 17 ans, a passé six mois à la Chrysalide, l’unité pédopsychiatrique de l’hôpital de Marsens (Fribourg), avant d’arriver à La Fontanelle, il y a une année et quelques jours. Elle a accepté d’évoquer son parcours dans chacune des structures et son passage de l’une à l’autre.

Interview paru partiellement dans l'Echo de juin 2015

Vanessa a séjourné à La Fontanelle de mars 2010 à mai 2011. Elle revient sur cette expérience :

Je vis à Fribourg avec mon père et je suis en 2ème année d’apprentissage CFC d’employée de commerce. Mon copain est électricien de réseau, en formation de 2ème année d’apprentissage

Interview paru partiellement dans l'Echo de décembre 2014

Jonathan a séjourné à La Fontanelle d’avril 2008 à août 2009. Il a participé aux différents camps de la structure, fait ses trois phases du programme au foyer et avec Ludovic Vayssière, son éducateur référent à l'époque, il revient sur cette étape importante de sa vie.